Trenitalia Spa

Le projet de récupération et de restructuration des anciens ateliers moteurs de Firenze Romito pour les bureaux de Trenitalia s’inscrit dans le cadre d’une réorganisation globale plus large de la jonction ferroviaire de Firenze qui, après l’entrée en service du HUB ferroviaire d’Osmannoro, zone du dépôt de locomotives Romito de grands volumes, mis à disposition par la cession des activités de maintenance, actuellement soumis à une dégradation progressive et incontestée.
La récupération des hangars A, B et C implique les processus suivants sur l’enveloppe du bâtiment:

  • La démolition des structures construites en adhérence aux murs du périmètre;
  • La restauration des maçonneries, à partir des phénomènes de dégradation généralisés dus à l’infiltration des eaux de pluie par la démolition intégrale des enduits internes et externes et la création des cavités ventilés au pied des murs de périmètre;
  • La rénovation complète de la toiture et le remplacement du système d’évacuation des eaux pluviales;
  • La construction d’un vide sanitaire ventilé sur coffrage perdu au rez-de-chaussée;
  • L’installation d’une isolation thermique adhérant au remplissage vertical pour assurer une isolation thermique adéquate pour la nouvelle destination;
  • Le remplacement de tous les cadres extérieurs par des cadres en acier à coupure thermique et double vitrage, avec d’épaisseurs similaires à ceux existants.

SITAF Spa

Ce projet a pour objet les travaux annexes du nouveau tunnel de sécurité, au service du Tunnel routier du Fréjus, dénommé « Travaux extérieurs côté italien ».
Le projet prévoit, du côté de l’Italie, la construction de nouveaux bâtiments multifonctionnels, adaptés aux besoins des services de secours, de gestion et de maintenance en raison des besoins induits par l’ouverture à la circulation du deuxième tunnel, et en relation avec une intervention d’adaptation et l’actualisation des structures techniques et logistiques liées à l’exploitation du tunnel.
Le projet exécutif est divisé en deux catégories d’éléments: les entrées des tunnels et des remparts qui contiennent le sol; la partie intérieure, surplombant la place à 1.308 m d’altitude, définie par un rempart qui compose l’intervention.

Trenitalia Spa – IMC Bologna

Les interventions concernent la réorganisation du bâtiment de maintenance DPR de l’Emilie Romane réalisée par Trenitalia, et concernent plus particulièrement le bâtiment IMC de Bologna Centrale. Afin d’améliorer la productivité du bâtiment, en plus de l’amélioration des structures déjà existantes, il est prévu de construire de nouveaux espaces pour la maintenance. Les espaces existants, de même que les nouveaux espaces construits, grâce aux interventions réalisées et celle qui doivent être réalisées, seront équipés de toutes les installations nécessaires pour réaliser la maintenance des trains régionaux POP et ROCK de nouvelle génération. L’ensemble de l’intervention est réalisé par des phases de construction successives afin d’assurer
la continuité opérationnelle de l’installation de maintenance actuellement utilisée. L’amélioration de l’IMC de Bologne Centrale est le premier Projet Exécutif d’une installation de maintenance développé par ITALFERR directement en suivant la méthodologie BIM afin de permettre au client d’utiliser dans le futur des modèles pour la gestion et la maintenance des produits fabriqués.

En règle générale, les principales interventions concernent :

  • L’agrandissement des structures existantes à l’intérieur du bâtiment et destinées à la maintenance, appelées Remise TD et Remise Ale;
  • Installations et équipements des espaces pour la maintenance;
  • Réalisation d’un quai plat sur le côté sud de la remise Ale.
    • L’intervention comprend également la révision de tout l’armement des racines des gares de triage côté Milan et côté Bologne.

      Le contrôle de tous les composants de contrôle nécessaires pour la surveillance des bâtiments, de l’équipement mécanique, de l’éclairage et des autres composants de construction a été confié à un système de supervision SCADA (Supervisory Control And Data Acquisition) qui acquerra toutes les données provenant des différents sous-systèmes et qui sera capable de gérer les consommations et la maintenance de ces derniers.

Conseil Départemental de Dolj

Le Centre culturel de Brancusi offrira à ses visiteurs une expérience unique; ils connaîtront mieux l’oeuvre du célèbre sculpteur moderniste roumain, Constantin Brancusi. Alors que la partie principale du centre a été récemment construite au niveau enterré, toute l’expérience sera accentuée par la structure en verre conçue pour être construite en surface.
Le cube de verre aura une élévation de 12 m et sera soutenu par des poteaux de verre de hauteur égale et son toit sera soutenu par des poutres. A l’intérieur du cube, il y aura des panneaux de verre disposés en forme ovoïde. Ces panneaux seront découpés de telle sorte qu’à l’intérieur de l’ovoïde il y ait un espace vide, qui prendra la forme de la célèbre oeuvre de Brancusi intitulée « Pasare Maiastra ». L’entrée dans l’ovoïde se fait par le bas.
La complexité de la structure est également augmentée par le fait qu’elle doit également supporter l’élément en verre interne, qui a une forme ovoïde. D’autre part, le cube de verre doit également être réalisé de manière à répondre à différents critères de performance, fixés par le concepteur.

Région Emilia Romagna

Les travaux pour la réalisation de l’infrastructure d’innovation, de recherche et de transfert technologique appelée “Tecnopolo” définissent une intervention complètement intégrée avec le contexte au niveau architectural et technico-fonctionnel, recherchant la qualité et la valeur esthétique des différents éléments. Les solutions architecturales visent à la réalisation d’un projet de qualité tant en ce qui concerne l’uniformité qu’au niveau d’utilisation de matériaux, de solutions et de méthodes de construction qui contribuent à la protection de la santé, avec un minimum d’utilisation de matériel non renouvelable et l’utilisation de matériaux respectueux de l’environnement.

Mairie de Bisceglie

ECOLE POUR LES ENFANTS ET LE MARCHE PIETON

Le projet urbanistique nommé PEEP (Le Planning de Construction Economique et Populaire) où sont intégrés le nouveau marché et la maternelle est un projet d’habitations public planifié par la municipalité de Bisceglie pour accueillir plus de 1500 habitants. La zone d’intervention a été identifiée par un positionnement absolument central en ce qui concerne le nouveau quartier résidentiel pour devenir un véritable centre d’agrégation des habitants. Le positionnement de l’école rend possible la réduction du temps de voyage à un niveau minimal pour que les élèves en bas âge puissent y accéder.

GTT – Gruppo Torinese Trasporti SPA

Manelli Impresa lider RTI avec SERVECO Srl réalise l’intervention du remplacement de la toituree en plaques en amiante ciment aux panneaux isolés en tôle double en acier et les fenêtres vitrées dans la couverture et la façade en panneaux transparents en matériel polyuréthane. En plus de la réduction du temps d’exécution de 100 jours et le savoir-faire fourni par Serveco associé pour la réparation et le suivi de l’environnement des fibres aéroportées, la solution proposée pour la manipulation en sécurité des plaques en amiante est un succès.

ITALFERR

La ligne Sibari – Cosenza est encadrée parfaitement dans l’itinéraire alternatif de marchandises Gioia Tauro – Taranto. Vu l’importance stratégique de la connexion on a planifié des interventions de renouvellement et de modernisation pour offrir à tout le trajet une performance et un potentiel adéquat. La ligne Sibari – Cosenza a une étendue d’environ 68,7 km et est caractérisée par un trajet principalement plat, par une bretelle est possible par la réalisation du trajet direct des trains vers et de Sibari sur la nouvelle ligne Paola – Cosenza et, par conséquent, représente le lien entre les lignes Tirrenica et l’Adriatique (connexions Sicile – Puglia).

Commission Européenne – Centre Commun de Recherche

RESTRUCTURATION DU BATIMENT 27B
L’intervention de restructuration a visé un bâtiment construit sur 3 étages en surface et 1 etage en sous-terrain, à l’intérieur de la zone du Centre Commun de Développement de la Commission Européenne situé à Ispra (VA), dans le cadre d’un accord cadre plus ample, d’une valeur de 18 millions d’euros et d’une durée de 4 ans. Le projet a compris des interventions sur les structures de résistance, la rénovation totalee des systèmes technologiques, ainsi que l’adaptation thermique des recouvrements extérieurs. Dans tout le bâtiment, la répartition des bureaux a été restructurée en conformité avec les règlements en vigueur.

Tout le bâtiment a obtenu un certificat énergétique dans la classe A et a été construit en conformité avec le protocole international strictement d’évaluation pour les bâtiments écologiques durables BREEAM, en obtenant le certificat concerné. Le bâtiment dispose d’un système électronique de chaauffage et de refroidissement. Toutes le installations d’éclairage sont réalisées à l’aide d’un système de contrôle sur la base du standard international DALI (Digital Addressable Lighting Interface). La zone de l’extérieur du bâtiment a été complètement remodelée, pendant que l’entrée dans le bâtiment est maintenant caractérisée par le pavage élégant en métal et en Alucobond.